Close

27 novembre 2019

La socialisation des chiots staffies de l’élevage.

chiots staffies

La socialisation est le processus par lequel on apprend au chiot à se familiariser à son environnement de manière à ce qu’il s’y sente bien tout au long de sa vie. Elle s’écoule de l’âge de 3 à 4 semaines jusqu’à l’age de 3 à 4 mois selon les races. Le travail de l’éleveur est donc primordial dans les habiletés adaptatives de votre chien. C’est la raison pour laquelle nous gardons les chiots jusqu’à l’âge de 10 semaines au sein de l’élevage. Cependant, une grosse partie du travail revient aux maîtres, une fois le chiot arrivé dans son nouveau foyer.

Des chiots staffies qui grandissent en famille.

Les premier jours, les chiots staffies demandent une surveillance de tous les instants. C’est la raison pour laquelle, à l’élevage de la Terre des Vikings, la caisse de mise bas de la mère se trouve dans notre pièce de vie: le salon. Ils y resterons toute la durée de leur sevrage.

             La mise en place d’une relation homme-chien dès le plus jeune âge.

socialisation chiot staffie

Notre fils de 15 mois donnant le biberon a un chiot de quelques jours

Le lien homme-chien ne peut être apaisant que si le chien est bien familiarisé à l’homme. Il est nécessaire pour nous de favoriser des contacts positifs, ludiques et variés. Ainsi nos chiots sont sortis tous les jours et se font tripoter par toutes les mains des membres de notre famille, tout en respectant les réactions émotionnelles du chiot. Ces moments nous permettent d’analyser le tempérament de chaque chiot, afin de vous conseiller sur l’individu qui vous correspondra le mieux. Un chiot n’est pas un être que l’on peut modeler à notre bon vouloir. Au sein d’une même portée, chaque chiot a sa propre personnalité, ses propres réactions émotionnelles. Il n’existe pas une recette identique dans l’éducation d’un chiot.

           L’habituation de nos chiots staffies aux bruits du quotidien.

Au sein de notre foyer, ils seront également en contact avec les bruits communs d’une maison: musique, aspirateur, enfants qui jouent, chiens qui aboient, passage d’invités, sonnette… Ainsi, le cerveau du chiot s’enrichit de toutes ces stimulations, et les garde en mémoire. La mémorisation à long terme de toutes ces stimulations constitue une sorte de système de référence. Au cours de sa vie future d’adulte, à chaque fois qu’il rencontre une stimulation, si celle ci lui en rappelle une autre à laquelle il s’est habitué pendant la période de socialisation, il n’y réagit pas car elle lui est connue.

Les chiots staffies dans un parc d’éveil immense et aménagé.

Lorsque les beaux jours le permettent, les chiots passent dans un parc extérieur d’environ 60m2. De quoi avoir la place de gambader et de développer le comportement exploratoire du chiot. Cela permet d’élever autant que possible son seuil de réactivité émotionnelle.

             La stimulation sensorielle des chiots staffies à l’élevage.

Chiot staffie en parc d'eveil

Chiot staffie découvrant le tunnel

 

Le parc extérieur est aménagé avec différents jouets pour leur permettre de s’éveiller. Piscine à balles, piscine à eau, bac à sable, tunnel, obstacles, jouets de différentes matières ou sonores etc. Enrichir leur milieu de vie leur permet d’enrichir leurs futures compétences. Le chiot explore en flairant, en prenant les jouets en gueule et en évaluant les dangers que représentent les obstacles.

 

             La familiarisation des chiots staffies aux autres animaux

Le parc des chiots staffies se juxtapose au parc de nos poules ce qui leur permet de s’éveiller auprès d’animaux bien différents et de ne pas les voir comme une proie. le staffie peut cohabiter avec toutes sortes d’animaux, si il y est habitué dès son plus jeune âge. (mais toujours sous surveillance, il reste un terrier)

Grandir auprès des chiens adultes.

            Présenter les chiots à toute race de chien

Enrichir son milieu de vie lui permet d'enrichir ses futures compétences. Le chiot explore en flairant, en le prenant en gueule

Chiot staffie faisant la découverte d’un chien beaucoup plus grand que sa mère.

L’acquisition des habiletés sociales du chiot ne peut se réaliser hors d’un groupe de chien. C’est pourquoi nos chiots staffies sont aussi élevés en contact avec nos chiens adultes: les staffies de l’élevage, notre American bully mais aussi le berger picard de nos voisins. Des chiens de morphologie et de gabarits bien différents pour leur permettre d’appréhender différentes races sans crainte ni agressivité. En effet, l’extreme polymorphisme facial chez le chien peut générer inquiétude et agression de la part d’un chien face à un congénère. ll est donc important de présenter aux chiots des chiens adultes biens codés et de différentes races et morphologies, pour assurer un bonne socialisation et tolérance des congénères à l’âge adulte.

             L’acquisition des codes sociaux.

Chiot staffie apprenant les codes de langage canin. Par la raideur dans sa posture, Heaven fait comprendre au chiot qu’il n’est pas d’accord pour le contact.

La vie au sein de ce groupe social lui permet alors d’acquérir les signaux de communication social. Les chiots apprennent à dialoguer avec leurs congénères. Dès l’âge de 3 semaines, le chiot observe les postures de ces congénères plus âgés: au sein de notre élevage, les chiots se retrouvent alors en immersion pour l’apprentissage de la signification des postures.

De plus, chaque adulte ayant des seuils de tolérance différents, les chiots devront apprendre à s’adapter dans chacune des relations qu’ils entretiennent. Ce qui est accepté avec un adulte ne l’est pas forcément avec un autre.

La socialisation d’un chiot est primordiale pour son bon développement et ses capacités adaptatives futures. Etant donné qu’elle s’écoule de l’âge de 3 à 4 semaines jusqu’à l’âge de 3 à 4 mois, il est primordial de commencer une bonne socialisation au sein de l’élevage. Cependant, la majeure partie du travail reviens aux maitres qui devront continuer la socialisation en emmenant les chiots dans de nombreuses situations tout au long de leur développement.

Cependant, il est nécessaire de ne pas confondre socialisation et immersion qui risque au contraire d’être une mauvaise expérience pour le chiot. Privilégiez la désensibilisation afin d’aborder les choses avec douceur et ne pas mettre votre chiot en situation de stress.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *